Le Royaume du Maroc
Ministère de l’Intérieur
Communication conjointe

Le Ministère de l’intérieur (Direction générale des collectivités territoriales), l’Association des chefs d’entités et l’Association marocaine concluent
Aux chefs des préfets et des conseils de régions et à l’Association marocaine des chefs de conseil communautaire, d’informer les chefs et membres des conseils des trois niveaux et organes des conseils territoriaux que dans le cadre du renforcement des mesures de précaution pour limiter la propagation du “virus corona émergent”, et compte tenu de la nécessité de la circonstance de la nécessité de s’assurer que les mesures et mesures prises sont cohérentes avec le développement La situation épidémiologique dans les différentes régions, travailleurs et régions du Royaume, et conformément aux dispositions de l’article 2 du décret n ° 2.20.406 du 9 juin 2020 prolongeant la période de validité de l’état d’urgence sanitaire dans toutes les parties du territoire national pour faire face à l’épidémie du virus Corona – Covid 19 et édictant des dispositions relatives à l’assouplissement des restrictions qui y sont liées. Il est loisible aux chefs des conseils des collectivités territoriales et à leurs organes, en coordination avec les gouverneurs des autorités, les travailleurs des préfectures et des régions, chacun dans sa propre sphère d’influence territoriale, de prendre toutes les mesures concernant la tenue des sessions ordinaires et extraordinaires de ces conseils en prenant toutes les mesures préventives décidées par les autorités compétentes et en veillant à ce qu’en coordination avec l’autorité administrative locale Pour que ces rencontres se passent dans les meilleures conditions.
En revanche, les collectivités territoriales et les provinces sont appelées à prendre toutes les mesures de précaution visant à protéger les employés et les utilisateurs en stérilisant tous les sièges et bureaux de travail et les établissements de santé, en maintenant leur ventilation, en fournissant du matériel de santé et de sensibilisation, et en augmentant le niveau de sensibilisation à la santé de leurs ressources humaines. Aussi, le retour progressif au travail appelle à réduire la circulation et l’échange de documents papier en échange de l’utilisation du maximum des technologies de l’information disponibles si possible, le tout dans le cadre du strict respect des mesures préventives édictées par les autorités compétentes